Octobre 2017 – L’art du conte

Depuis quelques saisons la Cie Hadrien 2000 enrichit son répertoire de contes antiques, merveilleux outils de diffusion d’un corpus mythologique dont se nourrissent écrivains et artistes depuis trois millénaires. Loin d’être figé dans une pratique immuable, l’art du conte se décline en multiples possibilités qui se combinent entre elles au gré de l’inspiration du conteur et de sa créativité. Qu’il soit aède ou cinéaste, lecteur ou dramaturge, le conteur emprunte le costume qui lui sied le mieux pour donner en partage à son public le plaisir de la belle histoire.

Plaisir d’enfance chuchoté à l’oreille de ceux qui résistent au sommeil, saveur acide du récit revisité en audaces provocantes, le conte d’abord se goûte en effet de surprise avant de s’éprouver en reprises et variantes à la fécondité inépuisable. Le récit peut bien être lu ou raconté ou théâtralisé, être porté par une voix seule ou s’accompagner de musique ou s’enrichir de visuels somptueux, il lui faut se soumettre à la seule règle qui vaille, celle qui s’impose à notre imaginaire avec la clé d’accès du « Il était une fois ».

Si vous voulez goûtez à ce plaisir une fois encore, faites votre choix sur la carte gourmande que vous a concoctée la Cie Hadrien 2000 et savourez sous ses habits neufs l’antique légende qui vous est peut-être familière mais qui ne sera ni tout à fait la même ni tout à fait une autre…